1743 mes 10 ans

 

 Mes premiers pas de Collégien

 

 n 1743 à l’age de 10ans je fus admise au collège de Mazarin

« des quatre nations »   ( l’Artois, l’Alasace, la Flandre et Pignerol en Piémont) pour finir mes études.

J’habite chez mon oncle Monsieur de Tissey, rue Neuve des Petits Champs (entre la rue « Croix des petits champs » et la rue Gaillon)

Le collége de nos jours

C’est un collège destiné aux grandeurs du bonnet carré et aux majestés de la toge.

 

C ‘est a cette époque je que connue le gentillatre Tonnerrois qui fut le secrétaire de M de Sauvigny. C’est un collège ou l’on peu apprendre l’équitation, la danse, apprendre à manier l’épée ou le fleuret. A la révolution cet établissement devient une maison d’arrêt.

Madame de Tourzel, la gouvernante des enfants de Marie Antoinette, y fut enfermée. Mais également Monsieur Guillotin.

 

J’en deviens une experte et  fine lame. Je pris des cours chez M Teillagory un maître d’armes de Paris.

Je suis admirative des armes qu’il possédait. J’ai toujours eu le long de ma vie cette vision. Cette soif d’émotion, le bruit que jaillie le fer, les combats, l’étincelle de l’enclume, la complexité des assauts. Une vraie passion.

 

Pourtant j’eus une autre passion : Les langues étrangères ou je m’imaginais découvrir de fabuleux paysages qui allaient avec.

 

C’est aussi a cette époque en 1743, pour obtenir mon Doctorat il a fallu que je demande une dérogation car j’étais trop jeune. « licencié in utroque jure »

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×